mardi 15 novembre 2011

Supply Chain : tendances Process & IT aux Etats-Unis

Il est quelquefois important de sortir de sa bulle et de regarder ce qui se passe à l'extérieur.
Les tendances venant des Etats-Unis sont assez souvent précurseurs de ce qui va se passer en Europe.

Je vous ai donc concocté une synthèse de 2 articles parus sur le site "Logistics Management" (http://goo.gl/WPwzG et http://goo.gl/yFtur) étudiant les tendances constatées dans les activités Supply Chain en 2011 aux Etats-Unis, du point de vue des process et des investissements IT.



Première grande tendance observée : la consolidation des actifs :
  • diminution du nb d'entrepôts
  • amélioration des process d'entreposage / de la productivité / réduction des effectifs
  • baisse des investissements dans l'automatisation et la mécanisation, car l'occupation des entrepôts est meilleure, donc les coûts d'occupation diminuent et le besoin d'outils de densification du stockage est moins primordial
  • poursuite des améliorations devt durable, recyclage, éclairage, ...

Seconde tendance : mise en oeuvre de process pour la prévention des catastrophes (suite au tsunami au Japon) :
  • redondance des réseaux d'approvisionnement
  • externalisation / redondance des systèmes informatiques / Déploiement des SI dans le Cloud

Coté Transports, l'augmentation importante des coûts des carburants aux Etats-Unis ont conduit les entreprises américaines à s'intéresser de près aux solutions d'optimisation d'itinéraires et de localisation des entrepôts.

Coté purement IT, les investissements RFID sont à la baisse (tendance déjà observée en 2010), en faveur de solutions plus conventionnelles pour le stockage, le picking et le réapprovisionnement, probablement également à cause des coûts de cette technologie.

La mobilité est par contre à l'honneur, notamment dans les entrepôts : utilisation des tablettes en forte croissance.

Les outils de Business Intelligence quand à eux sont de plus en plus utilisés comme outils pro-actifs : les possibilités des outils de traiter de plus en plus de données permettent d'analyser les données du passé et de détecter des corrélations ou des modèles permettant de "prédire" l'avenir.
La Business Intelligence doit également devenir collaborative : les outils doivent permettre de partager ces informations avec les sous-traitants, notamment les transporteurs, afin d'optimiser leur process et diminuer leurs coûts.

Finalement, rien de bien nouveau par rapport à ce qui se passe chez nous ...

Qu'en pensez vous ?